Congo-Brazza : les conséquences économiques après l’arrêt du trafic ferroviaire

RFI

Au Congo Brazzaville, le trafic ferroviaire entre Pointe Noire, capitale économique du pays, et Brazzaville, est toujours interrompu. En novembre, la destruction de deux ponts a rendu la voie ferrée complètement inexploitable. La suspension de la ligne ferroviaire Pointe Noire- Brazzaville a de lourdes conséquences économiques.

Au Congo Brazzaville, le trafic ferroviaire entre Pointe Noire, capitale économique du pays et Brazzaville, est toujours interrompu. En novembre, la destruction de deux ponts a rendu la voie ferrée complètement inexploitable. La suspension de la ligne ferroviaire Pointe Noire- Brazzaville a de lourdes conséquences économiques. « Entre Brazzaville et Pointe-Noire nous sommes dans une situation qui est vraiment critique parce que depuis le 2 novembre les trains ont été arrêtés car des ponts été dynamités sur la voie le 1er novembre », cette explication est donnée à RFI par Eric Thierry Mbimi, agent du Chemin de fer Congo-Océan (CFCO), la compagnie publique qui exploite la voie ferrée. Deux ponts ont été dynamités dans le Pool (une région que traverse la ligne de chemin de fer, ndrl) par des bandits armés. L’arrêt du trafic a bien des conséquences : les travailleurs accusent trois mois d’arriérés de salaires et connaissent une situation sociale précaire. Lire la suite…

Leave a Comment

*