RDC : Des activistes pro-démocratie menacent de paralyser le pays ce lundi

Par STELLA ABAYA KOMBE

Avec ou sans autorisation, les activistes du mouvement citoyen LUCHA « Lutte pour le Changement » ont appelé à manifester ce lundi 31 juillet 2017 à Kinshasa et dans les grandes villes du pays. Un seul mot d’ordre : « Dire à M. Kabila de partir et de dégager ».

A cet appel, plusieurs autres mouvements citoyens se sont investis dans la sensibilisation pour la réussite de la manifestation. Le même message a été relayé par le Collectif d’Actions de la Société Civile (CASC) qui a confirmé la tenue de ces marches pacifiques dans toutes les grandes villes de la RDC ce lundi à 8h00 (heure de chaque ville). « Les itinéraires sont déjà tracés pour chaque ville et les manifestants chuteront aux Bureaux de la CENI pour déposer un mémorandum », peut-on lire dans le communiqué publié dimanche par l’organisation.

L’objectif, selon le leadership du CASC est d’exiger « la publication du calendrier et le fichier électoral dans un délai de 15 jours et dénoncer la misère que le peuple congolais endure suite à la dépréciation de la monnaie nationale, le Franc Congolais ».

De son côté, la principale coalition de l’opposition (Rassemblement des Forces Acquises au changement- aile Limete) a exprimé son total soutien à cette action citoyenne. Les premiers à monter en première ligne pour approuver la démarche sont les leaders du G7, plateforme qui soutient la candidature de l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, à la prochaine présidentielle. Depuis Lubumbashi, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza a lancé une grande mobilisation. Dans un tweet, l’ancien président de l’Assemblée provinciale de l’ex-Katanga est clair : « Tous, ce 31 juillet, pour la marche pacifique de la LUCHA. La lutte pour le changement ». Coordonateur interprovincial du RASSOP grand Katanga, Kyungu Wa Kumwanza promet d’être à la tête de la marche « pour dénoncer les égarements du régime Kabila ».

Un autre gabarit du G7, l’ancien ministre de l’environnement, José Endundo, président du Parti Démocrate Chrétien (PDC), proche de Katumbi comme Kyungu Wa Kumwanza, appelle les congolais à se lever debout comme un seul homme pour exiger la tenue des élections avant la fin de cette année 2017. « Dressons nos fronts, soyons debout, unissons nos forces pour les élections en 2017 avec la Lucha ce 31 janvier ».

Par contre, une autre branche se disant toujours de la Lucha, mais proche de l’actuel chef du gouvernement, Bruno Tshibala, a rejeté la démarche, criant à l’anarchie et ignorant totalement cet appel à manifester ce lundi 31 juillet sur l’ensemble du pays. Les têtes couronnées de ce groupe dénoncent l’instrumentalisation de leur mouvement par les acteurs politiques à la recherche de la violence et du chaos.

Leave a Comment

*