RDC-Elections: la CENI donne le go pour l’enrôlement au Kasai

Par STELLA ABAYA KOMBE

L’enrôlement des électeurs est désormais effectif dans le Grand Kasaï depuis ce mardi 12 septembre. Déjà aux environs de 8h 30′ la première carte a été  imprimée et remise au vice-président de l’Assemblée provinciale, Mukenge Masanka Ambroise.

L’engouement constaté dès le premier jour au centre de lancement, à l’École primaire  Buena Muntu 1,  démontre que les habitants de cette partie du pays ont hâte de s’inscrire sur les listes électorales.

Partout, il y a des foules et de longues files devant les bureaux. Un succès, mieux une réussite, fruit du sérieux de la préparation par la centrale électorale pour cette opération.

Mais si on dénote quelques ratés certainement dus aux faiblesses de début de l’opération, les dispositions ont été prises pour pallier chaque insuffisance

«Le déroulement des opérations à l’intérieur du Centre d’Inscription ont connu quelques faiblesses du début. Aussitôt détectées, elles ont été corrigées», explique un responsable local de la commission électorale nationale indépendante.

Toutefois, cette opération d’identification et d’enrôlement des électeurs débute une semaine après le passage du président de la CENI au chef-lieu du Kasaï. A cette occasion, il avait organisé une série de formations mais, avait surtout supervisé le déploiement des matériels.

Déjà hier lundi à son arrivée, le vice-président de la CENI, Norbert Basengezi a appelé à la mobilisation totale de toutes les couches de la population Kasaïenne, en vue d’un enrôlement massif. Il a invité principalement les déplacés à revenir dans leurs localités afin de participer à cette opération d’identification et d’enrôlement des électeurs pour acquérir les nouvelles cartes d’électeurs.

La commission électorale nationale indépendante a, par l’entremise de son vice-président,  salué l’apport du gouvernement de la République, qui a mis à sa disposition les moyens nécessaires pour la réussite de cette opération d’enrôlement dans le Grand Kasaï.

Comme partout ailleurs, la CENI a prévenu déjà que cette opération d’enrôlement s’étendra sur une période de 90 jours et que la fermeture des centres interviendra progressivement suivant la date de l’ouverture de chaque centre.

Il sied de rappeler que les provinces du Kasaï, Kasaï central ainsi que deux territoires de la province de Haut Lomami ont connu un retard dans le processus d’enrôlement à cause de l’insécurité créée par les miliciens  «Kamuina Nsapu» qui, lors de leurs expéditions punitives, n’avaient pas épargné les matériels électoraux, voire certains agents de la CENI.

 

 

Leave a Comment

*