RDC-Elections: la Société civile appelle les parties prenantes à la responsabilité

Par STELLA ABAYA KOMBE

Après trois mois de travail de longue haleine, le Panel d’experts de la Société civile a présenté mercredi 06 septembre à la presse de Kinshasa, son rapport à mi-parcours. Rapport relatif à la mission d’observation qu’il a menée, par le biais de ses 300 observateurs déployés dans différents centres d’enrôlement des électeurs dans la Capitale, en vue de se rendre compte du déroulement du processus électoral.

Dieudonné Mushagalusa, coordonnateur du Panel d’experts de la Société explique que cette mission menée en dépit de multiples contraintes liées au financement des partenaires externes et internes, a débouché sur plusieurs recommandations.

A la CENI, son organisation recommande :

– En rapport avec les doublons et les nouveaux majeurs, que le bureau central mette en place un système approprié de vérification lors de compilation des données pour extirper de la liste électorale, des éventuels doublons.

– Qu’elle parvienne à honorer ses engagements en payant à temps raisonnable les agents recrutés pour les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, afin de leur éviter des excuses dans le monnayage des services rendus et d’appliquer des sanctions sévères à l’égard des récalcitrants.

Au gouvernement, le Panel d’experts de la Société Civile recommande de doter la CENI de moyens conséquents, selon la périodicité de décaissement en rapport avec le plan opérationnel de la centrale électorale, afin de confirmer que cette question relève de la souveraineté d’État mais de se saisir aussi de tous les cas de fraudes et autres personnes qui ont voulu porter atteinte à ce processus.

Au partis politiques : de mieux encadrer leurs membres en termes de renforcements des capacités sur le processus électoral et sur les textes légaux régissant les opérations électorales; de parvenir à mieux couvrir tous les centres d’inscription par leurs témoins.

Aux partenaires techniques financiers, le Panel plaide pour un appui suffisant à la CENI en la dotant de moyens nécessaires afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle. « La même recommandation a été adressée aux partenaires pour qu’ils soutiennent les organisations de la société civile, et les accompagnent dans le processus électoral« , a insisté le coordonnateur du Panel d’experts de la Société Civile.

Enfin, Dieudonné Mushagalusa recommande à la population de soutenir et encourager la CENI car tout congolais éligible aux opérations d’enrôlement, a été enrôlé et identifié, mais surtout d’informer les jeunes sur leur identité d’origine.

 

Leave a Comment

*