RDC : Joseph Kabila à Goma pour la conférence des gouverneurs

Par GUY MOMAT

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila est arrivé lundi 18 décembre à Goma, capitale du Nord-Kivu, pour présider la conférence des gouverneurs de provinces. Durant deux jours, les 26 gouverneurs  des provinces, le président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku, les présidents et rapporteurs  des assemblées provinciales , le premier ministre Bruno Tshibala et les membres de son gouvernement,  prendront  part à ces assises où plusieurs sujets seront débattus, entre-autres, la situation sécuritaire, plus particulièrement, celle qui prévaut dans le  territoire de Beni.

Le thème et le choix de la  tenue de cette conférence  à Goma, chef-lieu de la  province du Nord Kivu,  région récemment touchée par la mort de 14 casques bleus Tanzaniens de la Monusco, et les tueries quasi-quotidiennes des civiles et autres actes terroristes, par des groupes armés locaux et étrangers, marque une fois de plus,  la volonté de Joseph Kabila de rassurer la population et de lui apporter un message de solidarité, de compassion et de réconfort. 

À travers l’organisation de cette conférence, Joseph Kabila  démontre une fois de plus,  sa ferme détermination à  maintenir  l’effectivité de l’autorité de l’État,  sur toute l’étendue de  la République. Il sied de rappeler qu’à son arrivée au pouvoir en 2001, la moitié du territoire national était entre les mains des groupes rebelles.  Le Nord Kivu, où se déroule ladite conférence était occupé par le RCD-Goma. Contre vents et marées, l’actuel Kabila s’est résolument engagé à tenir sa promesse faite aux congolais en 2001, celle de réunifier le pays. 16 ans plus tard, il tient toujours sa promesse. 
L’opinion tant nationale qu’internationale se souviendra   que c’est en sa qualité de chef suprême des forces armées de la RDC, qu’il  avait maté au mois d’octobre 2013, la dernière  aventure rebelle de grande envergure, à savoir, le M23, après celle du CNDP, toutes deux,  soutenues par certains pays voisins de la région. Cependant, la province du Nord Kivu continue à faire face à des attaques de type  asymétrique, de la part de certains groupes armés, dont la grande motivation est l’exploitation et l’exportation illégales de quelques minerais rares, que regorge le sous-sol de cette province.


Pendant deux jours, donc,  plusieurs sujets seront débattus à ces assises, entre-autres, la situation sécuritaire, plus particulièrement, celle qui prévaut dans le  territoire de Beni, avec cette  présence nuisible des éléments des ADF, pointés du doigt par les autorités congolaises, comme responsables de la mort des ces 14 casques bleu Tanzaniens, il y a quelques jours.  

Il convient de signaler également,  que le Président Joseph Kabila  a reçu en audience,  dimanche 17 décembre, Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU et chef  des opérations de maintien de la paix. La mort de 14 casques bleus, a été évoquée au cours de la même audience et Joseph Kabila en a profité pour réitérer  à son hôte, ses  condoléances à l’ONU, après son message adressé au  Secrétaire Général de cette institution, pour cette  lourde  perte dans les rangs de la  force de  maintien de la paix en RDC.

 

Leave a Comment

*