RDC : Centres et bureaux d’enregistrement des électeurs commencent à fermer samedi à Kinshasa

Par JEANRIC UMANDE MWENGE

Avec 40 millions d’électeurs déjà inscrits sur l’ensemble du pays, la commission électorale nationale indépendante confirme que les bureaux et centres d’enregistrement des électeurs vont commencer à fermer séquentiellement, à partir de ce samedi 26 août à Kinshasa. Le président de la Ceni, Corneille Nangaa a dit s’en tenir au délai prévu de 90 jours, surtout que l’engouement du début de l’opération d’enrôlement est retombé.

« Nous avons fait, depuis le 27 mai 2017, les trois mois prévus pour l’enrôlement des électeurs à Kinshasa. Et maintenant, nous allons commencer à partir de ce samedi, à fermer séquentiellement les centres et bureaux d’enrôlement », a annoncé Nangaa, visiblement satisfait du nombre d’enrôlés dans la capitale.

Au lancement de l’opération le 26 mai à Kinshasa, il y avait des bousculades et bagarres. Les requérants se piétinaient devant les bureaux d’enrôlement mais aujourd’hui, c’est le désert, explique un chef de centre au quartier Kimbangu dans la commune de Kasavubu. « Il n’y a plus d’affluence dans les bureaux d’enrôlement », a constaté un observateur électoral dans la commune de la Nsele, en périphérie de la capitale congolaise. Dans plusieurs centres, les agents électoraux se tournent les pouces. Les requérants se font très rares. « La plupart des Kinois se sont enrôlés », assure Jules Kanga, un acteur politique de l’Opposition.

Le cas du centre Luvemba situé au sein de l’école Luvemba dans la commune de Bandalungwa où deux jours durant, personne ne vient chercher sa carte d’électeur. « Plus de huit mille personnes sur les dix mille prévues, se sont déjà enrôlées », exprime avec une certaine satisfaction, le président du centre Luvemba, Léonard Kavena Witeke Kale qui appelle toujours les retardataires à venir rapidement accomplir leur devoir civique parce que , dit-il, l’opération d’enrôlement risque de ne pas connaître de prolongation. Au total, la commission électorale nationale indépendante avait mobilisé 969 centres d’inscriptions pour toutes les 24 communes de la capitale.

A l’issue d’une réunion mercredi avec le Conseil National de suivi de l’Accord, le président de la Ceni, Corneille Nangaa a annoncé que le cap de 40 millions d’électeurs inscrits, sur les listes électorales, depuis le début de l’opération d’enrolement, a été franchi.

Leave a Comment

*