RDC: Pouvoir et opposition s’opposent à un troisième dialogue

Par JEANRIC UMANDE MWENGE

La Majorité présidentielle comme l’opposition dite radicale refusent toute idée d’un troisième dialogue. Depuis trois jours, les rumeurs sur un probable troisième dialogue enflent dans les médias. Mais, les acteurs politiques des deux camps, silencieux pourtant au départ, ont commencé à délier leurs langues. 

Pour le porte-parole de la mouvance présidentielle, Alain André Atundu, la démarche de l’aile radicalisée de l’opposition est absurde.  « Il n’y aura pas de troisième dialogue », dit-il d’un ton ferme appelant, par contre, « la frange extrémiste » à revenir aux bons sentiments.

De son côté, le Rassemblement Limete piloté par Félix Tshiesekedi a rendu public jeudi un communiqué où il a désapprouvé totalement le troisième dialogue. La plateforme charge le président Kabila et dit ne plus le reconnaître comme chef de l’Etat.

« Le Rassemblement considère que Joseph Kabila a donc renoncé et perdu toute légitimité que cet Accord lui conférait». Et d’ajouter de manière ferme qu’ « il ne peut en aucune manière se prévaloir de la qualité de président de la République ».

Félix Tshisekedi enchaîne en rappelant que Joseph Kabila s’étant lui-même disqualifié, il n’est dès lors plus un interlocuteur crédible. Pour le chef du Rassemblement, Joseph Kabila est le problème et le processus doit se poursuivre et aboutir sans lui.

Toutefois, le Rassemblement Limete demeure engagé dans logique de l’application de l’Accord de la saint sylvestre, s’est assuré Félix Tshisekedi.

 

Leave a Comment

*