RDC : Le Front Républicain des Centristes hostile au calendrier électoral publié par la CENI

Le calendrier électoral publié dimanche 5 novembre par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de la RDC n’a pas rencontré un accueil favorable au sein de l’opposition politique congolaise. Accrochée à son leitmotiv de faire partir Joseph Kabila au 31 décembre 2017, l’opposition congolaise qualifie le calendrier de la CENI de diversion destinée à distraire la communauté internationale.

Au lendemain de la publication du chronogramme du processus électoral, qui prévoit un scrutin cumulé pour la présidentielle, les législatives nationale et provinciale au mois de décembre 2018, la coalition de l’opposition comprenant le Rasop, le G7, l’UNC et le MLC avait projeté une conférence de presse commune pour se prononcer sur le calendrier, mais l’événement a été reporté. Néanmoins, le point de vue des uns et des autres au sein de l’opposition est connue: le départ du Président Kabila au 31 décembre 2017, ou en attendant une transition sans lui et une réforme de la CENI.

Au Front républicain des centristes, on dénonce, dans une déclaration publiée mardi 7 novembre 2017, « le fait que le calendrier publié dimanche 5 novembre 2017 par la CENI, ne résulte pas du cadre de concertation prévu entre partenaires au processus électoral. Ce calendrier est une vaste diversion destinée à distraire la communauté internationale (…), le Front dénonce l’hypocrisie de certains partis politiques se réclamant de l’Opposition qui stigmatisent singulièrement Monsieur Corneille Nangaa, Président du Bureau de la CENI, tout seul alors que leurs délégués continuent de siéger et de participer aux délibérations du même bureau. Il en est de même de la dissimulation des Députés et Sénateurs qui se réclament de l’Opposition et qui continuent de siéger pour jouir des émoluments dans un parlement qu’ils qualifient d’illégitime par diversion pour tromper la vigilance du peuple. Le Front républicain des centristes partage la proposition du Rassemblement pour une transition sans Joseph KABILA et invite toutes les Forces-Vives de la nation respectueuses de la Constitution et attachées à l’alternance démocratique à concrétiser le front commun pour la « Transition sans Joseph Kabila ». En définitive, le Front Républicain des Centristes rejette ce calendrier fallacieux et réitère son appel aux forces républicaines attachées au respect de la Constitution et à l’alternance démocratique à tout mettre en œuvre pour empêcher le bureau de la CENI de continuer à prendre en otage le processus électoral en faveur du Président de la République sortant et sa famille politique » Et pour finir, « le Front réaffirme son schéma qui préconise l’instauration d’un régime d’exception après le 31 décembre 2017 afin de disqualifier toutes les institutions illégitimes et de réhabiliter l’ordre républicain institué dans la Constitution du 18 février 2006 en organisant des élections transparentes et crédibles endéans 180 jours ».

CI-APRES, LA DECLARATION POLITIQUE DU FRONT REPUBLICAIN DES CENTRISTES

DECLARATION POLITIQUE DU FRONT N°015

Leave a Comment

*