RDC : Récurrence de tremblements de terre dans l’est

Le bassin du lac Kivu qui s’étend du lac Édouard jusqu’au lac Tanganyika « est devenu sismiquement actif », a déclaré le professeur Kacho Karume, responsable de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG). Le dernier tremblement de terre a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi après ceux ressentis les 1er, 2 et 3 décembre 2017, ont témoigné mardi des habitants de la région.

De magnitude 4.6 sur l’échelle de Richter le dernier tremblement de terre a été enregistré mardi 5 décembre vers 2 heures du matin à Walungu, dans la province du Sud-Kivu et ses environs. Selon le professeur Kaleme, directeur du Centre de recherche en sciences naturelles (CRSN) de Lwiro, à l’ouest de Bukavu,  l’intensité des tremblements de terre enregistrés dans la zone va croissant.

Le foyer de ce séisme se rapproche de la ville de Bukavu, souligne le professeur Kaleme. C’est le troisième mouvement sismique enregistré en l’espace d’une semaine à Bukavu et ses environs. Le directeur du CRSN s’inquiète de la réplique de ces tremblements de terre, soulignant que leur intensité va croissant au lieu de décroître.

Notons que les séismes sont fréquents au Sud-Kivu. Le 11 septembre 2016, la secousse qui avait fait 19 morts dans le nord-ouest de la Tanzanie voisine avait été ressentie à Bukavu. En février 2008, un tremblement de terre ayant frappé la région avait fait sept morts au Sud-Kivu et 38 au Rwanda. Des centaines de personnes avaient été blessées dans les deux pays, où le séisme avait surpris les fidèles dans les églises un dimanche.

 

Leave a Comment

*