RDC : Retour au calme à Uvira

Selon Radio Okapi, la radio des Nations-Unies émettant à Kinshasa (RDC), le calme est revenu à Uvira mercredi 27 septembre dans l’après-midi, après des tirs nourris à la mitraillette et à l’arme lourde, entendus sur les collines surplombant cette cité du Sud-Kivu. Le commandant des opérations militaires Sokola 2, le général Gustave Bwange Safari parle d’une tentative d’attaque de la ville par des éléments Maï-Maï. Mais l’armée a réussi à repousser le danger.

Cette situation a produit une débâcle générale au centre commercial de Mulongwe. Les commerces, boutiques, écoles, banques, dépôts des vivres ainsi que certains services étatiques ont dû fermer en cascade.

Des véhicules allaient dans tous les sens pour chercher un abri. La circulation, du coup interrompue pendant plus de trois heures a timidement repris ce soir.

Le commandant des opérations Sokola 2 au Sud-Kivu affirme que le danger est écarté.

Des miliciens venus de Rugongo dans les hauts plateaux d’Uvira avaient l’objectif de détourner les efforts des FARDC qui sont plus concentrés au Sud du territoire. Ils ont d’abord attaqué une position d’avant-garde des FARDC sur les collines.

Ces dernières se sont repliées avant de relancer l’offensive et de repousser les assaillants plus loin vers les montagnes de Kataka.

Les assaillants seraient coalisés aux rebelles burundais, soulignent des sources militaires.

6 prisonniers évadés

Mais pendant que des tirs étaient entendus sur les collines, d’autres coups de feu retentissaient au niveau de la prison centrale Mulunge d’uvira. Des sources fiables parlent d’une évasion de six détenus dont un a été tué par les forces de sécurité, deux autres sont blessés, mais deux autres encore ont réussi à s’échapper.

Cette situation coïncide avec la visite à Uvira de l’adjoint du commandant des forces de la MONUSCO, le général français Bernard Commis. Ce dernier a rencontré le commandant de la 3e zone de défense, le général Kasereka et le commandant Sokola 2, le général Bwange Safari.

A l’issue d’une réunion entre les deux personnalités, quelques mesures tactiques rapides ont été prises pour arrêter l’avancée de la milice Yakutumba et assurer la protection des populations civiles.

Leave a Comment

*