Togo: Journée de recueillement et de prières, vendredi

Ce vendredi 25 août a été décrété « journée de recueillement et de prière » au Togo, par l’opposition, qui entend organiser d’autres manifestations contre le président Faure Gnyasingbe, les 29 et 30 août. cet appel intervient après la répression policière des manifestations du 19 août dernier qui ont fait 2 morts et de  nombreux blessés.

C’est dans un communiqué publié le 23 août, qu’un regroupement de partis de l’opposition togolaise constitué du Parti National Panafricain (PNP), du Combat pour l’alternance politique (CAP 2015 , regroupement de cinq partis), et le groupe des 6, ont déclaré « avoir convenu d’opérer une jonction des forces pour aboutir à la lutte de libération du Togo ». « Un Togo mort », une journée de cessation de toutes les activités sur toutes l’étendue du territoire, a indiqué la présidente du CAP 2015, Brigitte Kafil Adjamagbo-Johnson. « C’est un début de commencement des actions pour une unicité intégrale » a de son côté martelé le conseiller du président du PNP, Ouro Tikpa Tchali.

Lomé, ville morte vendredi 25 août 2017

Cette coalition exige des réformes politiques, dont le retour à la constitution de 1992, la libération des personnes arrêtées lors de la manifestation du PNP 19 août, ainsi que l’ouverture d’une » enquête indépendante pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires des violences ». C’est depuis une dizaine d’années que l’opposition togolaise réclame que la constitution révisée en 2002, soit amendée, notamment en y introduisant une limitation des mandat présidentiels à 10 ans au plus. Elle réclame aussi un mode de scrutin à deux tours, une recomposition de la Cour Constitutionnelle et de la Commission électorale.

Leave a Comment

*