Togo : Nouvelles arrestations après des manifestations ce lundi

Au Togo, l’opposition a une nouvelle fois appelé à manifester ce lundi, dans la capitale, Lomé, tout comme à Anié, Sokodé, Bafilo et Kara Noépé. Le mot d’ordre a été suivi dans 5 autres pays où la diaspora togolaise s’est signalée : en Allemagne (Hambourg), Aux Usa (New York devant le siège des nations-Unies), au Gabon (Libreville), en Suisse, en Suède et au Nigéria. On signale plusieurs arrestations au Togo, mais contrairement à samedi, pas de pertes en vies humaines ni blessés.

Parmi les interpellés, il y a  des militants du PNP (Parti National Panafricain), ainsi que leur Secrétaire général, le docteur Kossi Sama. A la suite de ces arrestations, plusieurs leaders politiques de l’opposition ont pris d’assaut les médias pour réclamer la libération des détenus du samedi et de ce lundi, ainsi, Me Apevon dodzi des FDR (Forces Démocratiques pour la république) est passé sur Pyramide FM, tandis que le professeur Gougue a pris d’assaut les réseaux sociaux, où, depuis samedi les photos des manifestations ont circulé. Pour sa part, le Ministre de la sécurité, Yark Damerhame, a déclaré dimanche à la télévision publique : « ce qui se passe n’est dans l’intérêt de qui que ce soit (…) a quoi bon chercher à défier l’autorité ? Ce n’est pas en sacrifiant les enfants des autres qu’on va y arriver (…) On vous a invité à venir travailler pour qu’on puisse définir de nouveaux accords, vous n’êtes pas venus, vous dites que vous ne voulez pas venir, il y a un problème là…(…) si on connait Dieu, on doit respecter l’autorité… »

Au même moment, dimanche, dans un message adressé aux togolais, Atchadam Tchikpi, le président du PNP (Parti National Panafricain),  a convié le chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre à amplifier les manifestations en vue d’obtenir ce que veut le peuple. « Je demande au nom du peuple togolais, au leader de l’opposition, Jean-Pierre Fabre à prendre des mesures nécessaires dans le sens de l’amplification des  mouvements à  l’intérieur comme à  l’extérieur du pays. Grand frère, l’heure de l’unicité d’actions a sonné. Le peuple  togolais nous appelle, tu dois répondre; et je sais que tu vas répondre ».

                      

Manifestants Togolais, le 19 août 2017

Il a aussi condamné les violences des forces de l’ordre et dressé un nouveau bilan de la situation, parlant de plusieurs dizaines de ses militants arrêtés à Kara, Anié, Noepe et Sokodé. Ces derniers, à l’en croire, sont détenus dans des centres isolés où ils subissent des tortures. Selon l’opposition, le bilan à l’heure actuelle est de 7 morts et plusieurs blessés, tandis que le Ministère de l’Intérieur décompte 2 morts dont un militaire et 50 blessés. Sokodé, deuxième ville du pays et bastion du PNP ayant payé le plus lourd tribut.

 

Leave a Comment

*