La RDC appelée à ratifier le traité d’interdiction des armes à sous-munitions

La RDC appelée à ratifier le traité d’interdiction des armes à sous-munitions

A l’occasion du lancement du rapport 2018 de l’Observatoire des armes à sous-munitions, l’ONG Campagne Congolaise pour Interdire les Mines (en anglais Congolese Campaign to Ban Landmines) appelle la République Démocratique du Congo à « ratifier sans délais le traité d’interdiction des armes à sous-munitions », dans un communiqué publié le 30 août 2018 à Melbourne, en Australie. Selon son président, Par-Dieu Mayenikini, qui cite ce rapport annuel de la Coalition contre les armes à sous-munitions (CMC) publié…

Lire la suite

RDC : 8 Ong portent plainte contre les entreprises de communication pour coupure d’Internet

RDC : 8 Ong portent plainte contre les entreprises de communication pour coupure d’Internet

Huit associations de défense des droits de l’Homme annoncent avoir déposé plainte jeudi 15 février 2018, contre les sociétés de télécommunication Vodacom, Orange, Airtel et Africell. D’après le site « afrique.lalibre », elles reprochent à ces compagnies l’interruption de l’accès des clients à Internet « sans explication ni remboursement ». Elles soulignent que ces entreprises ont exécuté « des injonctions politiquement motivées », et sont ainsi « intégrées au mécanisme répressif » du régime, au détriment de leurs clients. Les faits reprochés aux sociétés télécoms remontent au 30…

Lire la suite

Rapatriement de migrants en situation difficile en Libye par des gouvernements africains

Rapatriement de migrants en situation difficile en Libye par des gouvernements africains

Après la vague d’indignation provoquée par le reportage de la chaîne américaine CNN montrant des migrants africains subsahariens, vendus comme esclaves en Libye, plusieurs gouvernements africains ont entrepris de rapatrier leurs ressortissants dans leurs pays d’origine. Après la Côte d’Ivoire, le Cameroun a emboîté le pas. Le gouvernement camerounais a fait rapatrier, dans la nuit du 21 novembre, 250 migrants camerounais clandestins qui étaient en situation difficile en Libye. Selon les officiels camerounais, ces migrants…

Lire la suite

Libye : Une pétition pour traduire en justice les auteurs d’esclavage

Libye : Une pétition pour traduire en justice les auteurs d’esclavage

Le Mouvement International de Défense des Droits des Peuples Africains (MIDDPA) vient de lancer une pétition pour traduire en justice les auteurs d’esclavage en Libye. L’objectif de cette pétition est de recueillir le maximum de signatures afin de permettre l’ouverture d’une action en justice – devant une cour compétente – contre les esclavagistes et toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans le trafic d’êtres humains en Libye qui touchant des Africains noirs qui fuient…

Lire la suite

RDC : Arrivée des enquêteurs internationaux au Kasai

RDC : Arrivée des enquêteurs internationaux au Kasai

Les trois experts internationaux désignés par le Haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme pour enquêter sur les violences dans la province du Kasai, en République Démocratique du Congo, séjournent depuis mardi 31 octobre à kananga, chef lieu du Kasai Central. Cette équipe est conduite par le Sénégalais Bacre Ndiaye. Avec un mandat de travail qui court jusqu’en mai 2018, ces experts vont mener des investigations sur les massacres et autres violations des droits…

Lire la suite

Le Burundi quitte la CPI

Le Burundi quitte la CPI

DE APR NEWS Le Burundi est devenu vendredi le premier pays africain à quitter la Cour Pénale Internationale, un an après avoir notifié son départ à l’institution judiciaire. Fadi El-Abdallah , Porte-parole de la CPI : « L’article 127 indique qu’un retrait n’affecte pas les procédures de la CPI concernant des crimes commises quand le pays était membre de l’institution ». Fadi El-Abdallah, le porte-parole de la CPI, a déclaré à la BBC, que ce retrait n’affectera pas…

Lire la suite

RDC : Violents heurts entre policiers et manifestants à Butembo

RDC : Violents heurts entre policiers et manifestants à Butembo

Par JEANRIC UMANDE MWENGE Des policiers ont dû recourir lundi 11 septembre 2017 à l’usage des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants « enragés », constitués principalement des activistes de la société civile, qui exigeaient la démission du maire de la ville et de toutes les autres autorités politico-militaires, incapables à leurs yeux, d’endiguer l’insécurité. Aux premières du matin,  « les soldats et les policiers ont tiré à balles réelles pour disperser les manifestants qui…

Lire la suite

Togo: Retrait de l’accréditation de la correspondante de France 24

Togo: Retrait de l’accréditation de la correspondante de France 24

Emmanuelle Sodji, correspondante de France 24 et Tv5 Monde au Togo, ne pourra plus travailler localement, son accréditation lui a été retirée mercredi 06 août, alors qu’elle couvrait la marche organisée par l’opposition. L’information a été donnée par la chaîne francophone de TV5 Monde Afrique lors de son journal d’hier mercredi. Les autorités togolaises ne se sont pas prononcées sur ce retrait, mais quand on sait le grief qu’elles  portent aux chaines internationales, il est facile…

Lire la suite

Libye: MSF s’insurge contre la détention arbitraire des réfugiés, migrants et demandeurs d’asile

Libye: MSF s’insurge contre la détention arbitraire des réfugiés, migrants et demandeurs d’asile

Médecins Sans Frontières (MSF) lance un appel pour que cesse la détention arbitraire de réfugiés, demandeurs d’asile et migrants en Libye. Depuis plus d’un an, l’organisation humanitaire internationale soigne les personnes emprisonnées dans les centres de détention de Tripoli, vivant dans des conditions à la fois indignes et inhumaines. « Les détenus sont privés de toute dignité, ils subissent des mauvais traitements et n’ont pas accès aux soins médicaux, explique Dr. Sibylle Sang, responsable médicale pour…

Lire la suite

RDC: Human Right Watch charge la Police Congolaise après les heurts du 7 août

RDC: Human Right Watch charge la Police Congolaise après les heurts du 7 août

Par STELLA ABAYA KOMBE 23 personnes ont trouvé la mort lundi 07 Août, lors des accrochages entre les adeptes de la secte Bundu Dia Kongo et les forces de sécurité, a indiqué jeudi dans un rapport l’ONG Human Right Watch, remettant en cause le bilan de 19 personnes fauchées « par balles perdues » avancé par les autorités congolaises. L’organisation pointe du doigt la police. Son bilan précise que parmi les 23 morts, 11 éléments…

Lire la suite
1 2 3