Jeux olympiques 2024 : un choix stratégique pour l’avenir du sport africain

Un article de financialafrik.com

Alors que des représentants sportifs des 54 pays africains se réunissent du 9 au 11 mai 2017 à Djibouti pour l’Assemblée Générale de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique, le moment est décisif pour les organisations sportives africaines, qui cherchent à élaborer une stratégie gagnante. Une stratégie qui leur permettrait de capitaliser sur le record historique des 45 médailles remportées par le continent aux Jeux Olympiques de Rio 2016, et de voir leurs athlètes briller à nouveau dans trois ans à Tokyo. Les décisions prises à l’Assemblée Générale de l’ACNOA cette semaine vont non seulement définir l’avenir du sport africain, mais auront également un impact significatif sur le Mouvement olympique au niveau mondial.

Une autre décision clé sera prise le 13 septembre, à quelque 13 000 km de Djibouti, alors que les membres du Comité International Olympique se réuniront à Lima pour sélectionner l’hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Ce choix déterminera lui aussi le destin du sport international pour les années à venir.

Pourquoi cette décision clé est-elle importante pour l’Afrique ?

En premier lieu, le vote de septembre dévoilera le partenaire avec lequel les organismes sportifs africains seront étroitement liés pour les sept prochaines années tout en bâtissant leur propre avenir.

Le Comité Olympique des États-Unis (USOC) a récemment célébré les 10 ans de son partenariat novateur avec l’ACNOA, qui vise à développer le sport sur l’ensemble du continent africain. Les activités de l’USOC démontrent l’engagement de la communauté sportive des États-Unis envers le développement du sport africain, que ce soit par le biais du Programme International de Certificat d’Enrichissement des Entraîneurs (ICECP), où 49 entraîneurs de 25 pays africains ont déjà obtenu leur diplôme ; à travers des bourses et des opportunités d’entraînement pour les athlètes ; à travers des donations de matériel et d’équipement sportif ; à travers le soutien dans l’organisation et la mise en œuvre d’événements sportifs majeurs tels que les Jeux Africains de la Jeunesse de 2014 ; ou encore au travers du développent d’un système de communication dans le Cloud, permettant aux 54 CNO africains de collaborer de manière plus efficace. Cet engagement a été une réelle source d’inspiration pour le Comité de candidature olympique et paralympique de Los Angeles 2024, alors que nous cherchons à élaborer un plan pour les Jeux qui aurait un impact durable au niveau mondial. Il nous a également fourni des informations précieuses sur les besoins et les priorités des CNO africains. Lire la suite sur financialafrik.com.

Leave a Comment

*