Mauritanie : L’opposition décrie une tentative de reconduction d’ Ould Aziz en 2019 par l’UPR

Par BAKALA AKANE

Face à l’ampleur de la fraude de cartes d’identité qui s’étend maintenant à l’intérieur du pays, l’opposition mauritanienne tire la sonnette d’alarme cette semaine à Nouakchott. Le leader de l’opposition parlementaire et président du parti islamiste TAWASSOUL interpelle les citoyens à se mobiliser pour la non reproduction du régime de Ould Aziz en 2019 par l’UPR, le parti de la majorité.

Cette tricherie qui vise à falsifier les adhésions au parti de la majorité l’UPR dans le cadre de sa campagne d’implantation des instances de base est une atteinte à la démocratie. Depuis une semaine les états-majors des partis politiques toutes tendances confondues sont secoués par ce scandale de fraudes jamais organisées par un parti en Mauritanie depuis l’ère des partis uniques. Ce recours à des méthodes d’un autre temps est considéré par les observateurs comme un come back au parti-Etat.

Ce qui se passe aujourd’hui est la traduction d’un régime aux abois dirigé par un président qui ne veut rien lâché à ses opposants et prêt à utiliser tous les moyens comme il l’a déjà fait pour le référendum. Pour la première fois les mauritaniens devront se retrouver devant trois élections régionales législatives et municipales avant les présidentielles en 2019.

L’enjeu est énorme pour l’UPR qui voudra garder sa suprématie sur l’opposition en particulier. Mais en initiant des coups fourrés pour le renouvellement de ses instances de base l’UPR se discrédite et risque de s’autodétruire. Du pain béni pour le leader de l’opposition parlementaire qui appelle les mauritaniens à se mobiliser pour annihiler cette tentative de reproduction du régime de Ould Aziz en 2019. C’est clair. Il s’agit pour le président de Tawassoul d’aller vers des élections transparentes ou risquer le chaos.

 

Leave a Comment

*