Mauritanie : L’opposition lance une offensive d’envergure nationale et internationale contre le référendum

Par BAKALA KANE

Le journaliste Bakala Kane

Le Front Uni qui regroupe 8 partis de l’opposition démocratique mauritanienne passe à l’offensive à quelques mois du référendum. Les mauritaniens descendront dans la rue les 15 et 18 juillet prochain à Nouakchott et dans les capitales régionales en même temps que la diaspora dans les capitales du monde entier. L’opposition entend s’opposer fermement au référendum du 5 août prochain que le président mauritanien s’entête à organiser en violation de la constitution. Les observateurs s’attendent à de vives tensions dans le pays, en particulier des affrontements avec les forces de l’ordre.

A quelques semaines du référendum, c’est un climat d’incertitude qui règne dans la capitale mauritanienne sur fond de peurs et de bruits d’affrontements avec les forces de l’ordre ou d’effervescence dans les états majors des partis politiques. D’un côté, le régime de Ould Aziz accuse l’opposition de recevoir de fonds de l’étranger pour déstabiliser le pays et de l’autre, l’opposition démocratique, sous la houlette d’un front uni, lance une grande offensive inédite de rassemblement les 15 et 18 juillet prochain à Nouakchott et à l’intérieur du pays et dans les capitales du monde entier. Objectif : s’opposer fermement au référendum du 5 août prochain décidé par Ould Aziz en violation avec la constitution. Ce bras de fer attendu entre la majorité et l’opposition intervient au moment où le premier ministre mauritanien remet sur la scène nationale le 3ème mandat du président réélu pour la seconde fois. Un pavé dans la marre qui alimente les critiques acerbes du Front Uni, décidé cette fois-ci à faire tomber le régime ou plonger le pays dans le chaos. Les observateurs s’attendent à une grande mobilisation sociale nationale et internationale dont l’objectif est de rendre impopulaire le référendum, et pourquoi pas l’annuler. Les prochains jours seront décisifs.

Leave a Comment

*