RDC : les compagnies veulent « améliorer l’efficacité » du nouveau code minier

Dans une déclaration conjointe, jeudi, les compagnies minières internationales, actives en République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé qu’une proposition officielle décrivant les modifications recommandées pour « améliorer l’efficacité » du nouveau code minier, a été soumise au Ministère des mines, renseigne l’Agence Ecofin.

Elles ont indiqué que leur proposition répondrait, à la fois, aux attentes du gouvernement congolais d’augmenter les revenus tirés de l’exploitation des ressources minérales et aux préoccupations de l’industrie concernant certaines dispositions du code.

Les sociétés proposent à l’Etat de lier les taux de redevances aux prix des principaux produits du pays, ce qui serait un mécanisme plus efficace que la taxe sur le bénéfice, introduite dans le nouveau code. Les modifications concernent également les clauses de stabilité, les garanties de l’Etat et les conventions minières.

Les compagnies minières ont déclaré qu’elles acceptent 76% des articles du nouveau code et que les changements proposés concernent le reste, et ont uniquement pour but d’assurer l’efficacité et la légalité du code.

COMMENTS

  • Krystian Politasi <cite class="fn">Krystian Politasi</cite>

    Les multinationales ont trop gagnée de 2002 à février 2018 avec la clause de stabilité de 10ans. La rétrocession de devises de 40% n’a jamais été respectée à la lettre à cause de la faiblesse de la justice congolaise. Voilà pourquoi il temps que la république puisse récupérée. Mais la question qui se pose est celle de savoir si réellement ce code serait appliquer à la lettre.

Leave a Comment

*