RDC : Lumeya-Dhu-Maleghi pousse la population du Kwilu à s’enrôler massivement

Par JEANRIC UMANDE MWENGE

Au chef-lieu du Kwilu, le nombre actuel d’enrôlés ne satisfait pas encore les leaders du coin. Le souhait de la société civile et des acteurs politiques est de voir la ville de Kikwit atteindre cette fois-ci 9 sièges à l’Assemblée Nationale au lieu de 3 présentement. C’est le message qu’a apporté jeudi le ténor du Rassemblement Kasa-Vubu, Lumeya-Dhu-Maleghi, à son arrivée à Kikwit. De l’aéroport, son cortège s’est directement dirigé vers le bureau de vote, en passant par le Boulevard Mobutu où il a rempli son devoir civique au Lycée Kagwa.

Avec sa nouvelle carte d’électeur à la main, le Ministre Lumeya a salué la population, avec à la clef un seul message : « enrôlez-vous massivement». « Vous devez vous enrôler massivement. On ne doit pas s’arrêter à trois députés. Kikwit doit donner le ton avec beaucoup d’enrôlés. Même plus de 800 mille électeurs cette fois-ci avec 1 millions d’habitants. Aux jeunes, vous devez prendre la décision pour faire changer les choses. Dans toutes les communes, rues, quel que soit le parti politique, l’enrôlement doit être le maître mot », a-t-il expliqué.

Après s’être enrôlé, il s’est directement dirigé vers la paroisse Saint François Xavier où la population s’est mobilisée pour suivre son discours. Une fois de plus, Lumeya a appelé les habitants, principalement les jeunes,  à battre campagne en faveur de l’enrôlement pour que Kikwit atteigne neuf députés cette fois-ci. Contrairement à ceux qui prétendent qu’il n y aura pas élection, le vice-président de la Dynamique pour la Démocratie au Congo a prévenu qu’avec le début de l’enrôlement au Kasaï, les élections sont désormais une réalité. « Au Kasai, l’enrôlement va débuter bientôt. La loi sur la répartition des sièges sera soumise au parlement et le calendrier sera publié », assure le juriste chevronné.

De  député à membre du gouvernement aujourd’hui, le Ministre des Affaires Foncières a rappelé que l’heure est à l’action. L’élu de Kikwit a promis de se battre pour que l’eau et l’électricité soient disponibles dans la ville. Avec son collègue de l’énergie Ingele Ifoto, dit-il, le dossier du barrage de Kakobola est inscrit en priorité. Et de préciser que le chef de l’Etat a déjà donné son accord. En outre, il a annoncé qu’il s’impliquera personnellement pour la construction du stade de Kazamba. Autre message fort adressé à la population de Kikwit, c’est la fin des constructions anarchiques à Kikwit.

Lumeya-Dhu-Maleghi, à Kikwit

Le ministre des Affaires Foncières a menacé de frapper tous ceux qui vont enfreindre la loi foncière. Il a rassuré les habitants de Kikwit que le gouvernement est déterminé à trouver des solutions au problème d’érosions qui rongent la ville. « Fini les constructions anarchiques ! Plus question de constructions anarchiques dans la ville de Kikwit. Les gens doivent arrêter de morceler la concession du camp militaire Ebeya. Je vais ordonner la suspension des travaux de toutes ces constructions anarchiques. Je vais voir le général pour discuter de cette question. Le message est clair. Je l’ai dit clairement au maire de la ville et au conservateur des titres fonciers. Pas question de lotissements en désordre. Je vais passer moi même là-bas. On fait un effort pour que justice soit rendue. D’ailleurs, l’École nationale du cadastre et le bureau des Affaires Foncières seront réhabilités ».

Au sujet de déplacés venus du Kasaï, le patron des Affaires Foncières a invité ses frères à la solidarité. « Nous devons les soutenir et leur témoigner notre amour. Notre devoir, c’est de soutenir ceux qui sont en difficulté. Nous sommes une population chrétienne et nous devons le démontrer », a-t-il conclu.

Leave a Comment

*