RDC: Nouveau report du Forum sur la Paix et le Développement au Kasai

Par STELLA ABAYA KOMBE

 Annoncée pour ce lundi 18 septembre 2019, l’ouverture du Forum sur la paix dans la région troublée du Kasaï a été renvoyée pour demain mardi 19 septembre. Le début des travaux aurait été retardé suite à l’arrivée du président Joseph Kabila à Kananga qui est prévu, d’après le protocole d’État, pour ce lundi après-midi.  

Après les troubles qui ont secoué l’espace Kasaï, le gouvernement veut cimenter la paix dans la région. Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité est arrivé dimanche dans la capitale du Kasaï central, pour donner le ton.

Emmanuel Ramazani Shadary a , avant le début de ce forum, sensibilisé toutes les parties car dit-il «ce forum n’est pas celui de la majorité, ni de l’opposition mais concerne plutôt tous les kasaïens sans exception, car les portes sont ouvertes à tout le monde et aucune excuse ne sera tolérée ».

Ce forum sur la paix et la réconciliation du Grand Kasaï, s’ouvre mardi 19 septembre, après les violences entres les forces de l’ordre et les miliciens Kamwina Nsapu, qui a fait plus de 3.000 morts depuis août 2016, selon un rapport de l’église catholique.

Par ailleurs côté opposition, les voix s’élèvent déjà pour boycotter ce forum que les principaux acteurs qualifient déjà d’un semi-congrès du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, le parti au pouvoir et réclame une véritable enquête.

Mais avec ou sans l’opposition, ce forum se tiendra pendant trois jours en vue de rétablir définitivement la paix  dans cette partie du pays. « Il sera question de se regarder droit dans les yeux pour réfléchir sur le développement de cette partie de la République, raison pour laquelle personne n’est exclu de ces assises de trois jours », a indiqué Emmanuel Shadary.

Toutefois fois, cette conférence va réunir cinq provinces qui y seront représentées, dont le Kasaï Oriental, le Kasaï Occidental, le Kasaï Central,  le Sankuru et le Lomami. L’impulsion vient de Kinshasa la capitale, qui a décidé de mettre à main dans la pâte. Ce qui justifie la présence d’une forte délégation venue de Kinshasa, une cinquantaine au total, dont des notables, des élus, en vue de réfléchir sur le développement, la paix et surtout la réconciliation dans l’espace Kasaï.

« A 80%, c’est une conférence entre les gens du Kasai, néanmoins, les portes sont ouvertes à tout le monde», conclu le patron de l’Intérieur et de la Sécurité en République Démocratique du Congo.

Leave a Comment

*