Les membres du COSIM Normandie formés au dispositif PRA/OSIM du FORIM

PAR PHILO MAKIESE

Le COSIM Normandie (Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations) a organisé une journée de formation des formateurs sur l’accompagnement, le montage et l’écriture des projets de codéveloppement au bénéfice de ses membres, samedi 23 mars 2019 à l’espace collaboratif Now Coworking de Rouen.

Plusieurs associations membres du COSIM Normandie ont participé à cette formation dispensée par Monsieur Traoré Lamine, chargé de mission au FORIM (Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations), venu expressément de Paris pour former des chargés d’appui à Rouen, dont l’un des rôles sera de vérifier scrupuleusement le respect des critères d’éligibilité des dossiers administratifs et techniques déposés par les OSIM (Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations), dans le cadre du dispositif de cofinancement PRA/OSIM du FORIM.

Outre cette tâche de vérification qui leur incombe, les membres du COSIM ainsi formés à leur nouvelle mission de « chargés d’appui » auront pour responsabilité d’établir systématiquement des fiches de suivi et de diagnostic à envoyer au FORIM après leurs premiers contacts avec les OSIM accompagnées et d’évaluer périodiquement ces OSIM, afin d’alimenter les différentes bases de données mises en place par le FORIM pour répertorier les projets, pratiques et guides, dans l’objectif de capitalisation et de recensement des OSIM.
Pour réaliser à bonne fin cette mission, le formateur Lamine Traoré a insisté sur la nécessité que les chargés d’appui soient impliqués dans les actions du FORIM, travaillent dans la transparence et planifient des missions d’évaluation, afin de garantir une meilleure qualité de l’accompagnement des projets.

Concernant le COSIM Normandie, opérateur d’appui labélisé « OPAP », dont le recours est obligatoire pour pouvoir déposer un projet auprès du FORIM, Lamine Traoré a indiqué qu’il devra veiller à ce que les projets s’inscrivent dans la durée et renforcent le partenariat entre les OSIM et le FORIM, les collectivités territoriales et les partenaires du Sud. Il en a appelé le COSIM à mobiliser et à mettre à disposition des ressources humaines en continu sur la durée de sa mission : bénévoles, salariés, stagiaires, volontaires, etc.

  

 

Pour rappel, le PRA/OSIM est un dispositif d’accompagnement, de cofinancement, de capitalisation et de valorisation des projets de développement local portés par les OSIM, créé en 2003 et géré par le FORIM. Principalement financé par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international jusqu’en 2015, il est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) depuis 2016.
« Le FORIM est une plateforme qui réunit des réseaux, fédérations et regroupements d’Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration (OSIM) engagés dans des actions d’intégration en France et dans des actions de développement dans les pays d’origine. Le FORIM représente environ 700 associations intervenant en Afrique Subsaharienne, au Maghreb, en Asie du Sud Est, aux Caraïbes et dans l’Océan Indien. Créé en mars 2002 avec le soutien des pouvoirs publics français, il témoigne de la volonté de ses membres de s’associer à toutes les composantes de la société civile française, afin de favoriser l’intégration des populations issues des migrations internationales, de renforcer les échanges entre la France et les pays d’origine et de contribuer au développement de leur région d’origine. Il montre une image spécifique de la vie associative des personnes issues de l’immigration et met en évidence les aspects positifs de la double appartenance en faisant la promotion d’actions conduites en France autour de l’intégration, de l’échange culturel et d’actions de développement vers les pays d’origine. », indique le site internet de cette organisation.

Leave a Comment

*