Naissance à Paris de l’AIA GKS pour aider Guillaume Soro à accomplir son destin Ivoirien et Panafricain

Samedi 28 avril 2018, le Grand Hôtel du Havre à Paris a accueilli du beau monde, à l’occasion du lancement de l’Association Internationale des Amis de Guillaume Kigbafori Soro (AIA GKS). Sous le coup de 15 heures, ils ont afflué nombreux de différentes villes de France : Rouen, Nancy et des quatre coins d’Ile de France, avec un seul objectif, se mettre ensemble pour trouver la meilleure manière d’aider Guillaume Kigbafori Soro à prendre ses responsabilités pour relever la Côte d’Ivoire et accomplir son destin panafricain.

C’est un monde select trié sur le volet, de plusieurs nationalités africaines et occidentales (France, RDC, Congo Brazzaville, Algérie, Nigéria, Cameroun, Mali, Tchad, Burkina Faso et Côte d’Ivoire) qui s’est retrouvé autour du professeur Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro, pour mettre en place cette association internationale qui entend fonctionner de manière autonome, mais dans la complémentarité des autres mouvements de soutien à l’actuel Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

En effet, les membres de l’AIA GKS entendent contribuer dans leurs espaces respectifs, à mieux faire connaître le parcours, le combat et la vision de Guillaume Kigbafori Soro dit GKS, d’utiliser tous leurs moyens de communication, leurs ressources humaines et matérielles disponibles pour relayer partout dans le monde, les propositions, actions et projets politiques de GKS pour la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde ; se constituer en force de propositions d’actions, d’idées et de projets pour le rayonnement et la pertinence de l’action de Guillaume Soro en Côte d’Ivoire , en Afrique et dans le monde ; d’accompagner le leader Soro dans tous les engagements actuels, imminents et futurs qu’il prendra pour l’épanouissement harmonieux de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique et du monde, au sein d’une génération africaine lucide et intrépide qui prendra toutes ses responsabilités.

A ce propos, le Professeur Franklin Nyamsi, approché par Radio Afrique France, est sans équivoque : « cette association est une fourmilière d’idées, chacun est appelé à apporter sa contribution. Nous nous rassemblons, pas pour recevoir, mais pour donner. Cette association est le lieu où à l’international, les amis de Guillaume Soro lui apportent ce qu’ils ont de meilleur. La grande question qui nous rassemble est celle de savoir : qu’est-ce que je vais apporter à Guillaume Soro, dont la manière de faire la politique m’a convaincu ? Nous sommes de gens qui savent qui est Guillaume Soro, qu’est-ce qu’il va faire. Nous avons décidé de créer un espace dans lequel les amis de GKS vont s’entendre sur la meilleure façon de l’aider à accomplir son destin par rapport à la Côte d’Ivoire et par rapport à l’Afrique. C’est une association qui fonctionne autrement qu’un groupe de soutien. Ce n’est pas un club de soutien, il y en a beaucoup, ce n‘est pas non plus une occasion de plus de se lancer dans une rivalité avec les structures qui existent déjà. Nous, amis internationaux de Guillaume Soro, soutenons toutes les structures qui existent. Celle-ci n’est pas une structure de plus qui voudrait faire mieux que les autres, non. C’est une structure qui a pour but de ramener tout ce qu’il y a dans la sensibilité multinationale du nom de Guillaume Soro.

   

Les personne qui se sont réunies aujourd’hui à Paris ont ceci de commun, qu’elles se sont intéressées par des cheminements différents au parcours syndical, politique et au destin national et continental de GKS depuis plusieurs années. La plupart du temps, les associations se forment autour des hommes politiques pour en réalité exécuter la volonté, la vision de ces hommes. Mais, l’AIA GKS a pour ambition d’apporter au combat du Président Guillaume Soro, à son ambition pour une génération et un nouveau leadership africain ce qu’il y a de meilleur dans la diaspora africaine dans les pays occidentaux, sur le continent africain en termes de leader d’opinion qui veulent participer avec lui du changement démocratique, du changement écologique, politique, du changement économique, du changement géostratégique de l’Afrique contemporaine. Donc en fait, nous nous sommes réunis pour fonder une association qui a une ambition : apporter du fond de chacun de nos pays, de nos nationalités, de nos espaces, de nos expériences et de nos compétences, ce que nous avons de meilleur pour un leader original, innovant et avant-gardiste de notre temps, qui est Guillaume Kigbafori Soro, que chacun connaît par un parcours qui lui est propre.

L’ambition de l’AIA GKS consiste à bâtir des projets sur moyens propres et à pratiquer les moyens d’autonomie associative que nous aimerions voir devenir une forme institutionnelle démocratique de la vie des Etats africains. Chacun d’entre nous, à partir de son statut socio-professionnel, de sa position sociale, s’engage à apporter du mieux qu’il peut, les moyens matériels, financiers, les ressources humaines et les moyens intellectuels pour atteindre l’agenda de diffusion de défense des idées de combat de GKS. Cela étant dit, nous sommes ouverts à toutes les techniques modernes de rassemblement des moyens pour accomplir l’Afrique d’aujourd’hui, qui ne doit pas être une Afrique passéiste, archaïque, mais une Afrique innovante, qui se donne réellement les moyens de sa politique.

Guillaume Soro est un africain convaincu que rien de grand ne se fait sans l’intégration de la pluralité et de la diversité. Sa vision africaine c’est de vouloir que chaque pays africain soit une patrie pour tout africain. Le passeport africain en circulation aujourd’hui doit accélérer les procédures d’uniformisation des statuts de nationalité et de citoyenneté dans le continent, afin que les africains circulent librement dans les 53 Etats de ce continent qui n’aurait pas dû être balkanisé n’eût été la tragédie du partage de Berlin de 1884-1885.

GKS fait partie de ces leaders qui pensent à une Afrique mondiale, une Afrique globale, intégrée et dialectiquement capable de faire face à la globalisation, à la mondialisation par la souplesse de ses institutions et par leur efficacité comme par leur efficience. »

L’occasion a été belle pour Franklin Nyamsi de dédicacer un livre qu’il a publié il y a deux mois, intitulé « Phénoménal Guillaume Soro », en édition Europe et Afrique, qu’il entend « partager avec ceux qui ont vocation auprès des populations africaines de tous pays, auprès des diasporas européennes, auprès des opinions européennes, à présenter Guillaume Soro tel qu’il est réellement et non comme une certaine vulgate voudrait le présenter ».

Leave a Comment

*