RDC : Reprise de la grève des médecins depuis le 23 avril dernier

PAR JUSTIN DIASILUA KIONGA

Le Syndicat national des médecins a depuis lundi 23 avril dernier appelé ses syndiqués de reprendre la grève des médecins qu’ils avaient suspendue le 02 septembre 2017, au motif de non-respect par le gouvernement d’honorer ses engagements. Un accord pourtant a été signé le 02 septembre entre le gouvernement congolais et le Synamed, relatif à l’amélioration des conditions salariales des médecins, mais son application reste lettre morte.

Pour Fabien NZOKO, président de contrôle et de la vérification du Synamed, le Syndicat national des médecins, par le biais de son président, a à plusieurs fois rappelé au gouvernement qu’il devait respecter ses engagements vis-à- vis des médecins. « Nous lui avons lancé un ultimatum de reprise de la grève si les 90 points retenus lors de nos discussions [ne sont] pas résolus mais hélas ! » a-t-il lancé en passant. Un mot d’ordre suivi sur toute l’étendue du territoire national.

Au Kongo Central, à Béni et un peu partout dans les vingt-six provinces, on observe la même situation : quelques médecins sont visibles dans des formations médicales pour assurer le service minimum. La tendance converge vers la radicalisation de cette grève si le gouvernement Tshibala ne trouve pas de solutions. Et des morts déplorés dans des hôpitaux et centres de santé par le passé vont refaire surface.

Au nombre d’engagements qui ont été signés, figurent en bonne place celui de l’ordre financier afin de corriger les injustices créées par le gouvernement dans la non application des termes de références du barème salarial des médecins. Un rappel devrait être fait, a-t-on appris.

L’Hôpital Saint Luc de Kisantu comme toutes les autres formations médicales du Kongo Central observent également la grève depuis lundi 23 avril dernier sur ordre du Syndicat national des médecins du Congo.

Leave a Comment

*